Espace Experts-Comptables

Offrez-vous les avantages fiscaux,
le meilleur de la formation et de l’information

Actualités

Immobilier de bureau : le marché locatif francilien enregistre une chute historique

Avec seulement 197 500 m² de bureaux commercialisés au cours du second trimestre 2020, le marché locatif francilien connaît la plus forte chute de son histoire. Mais tout n’est pas si sombre pour l’immobilier d’entreprise.

Alors que la crise sanitaire et les habitudes de travail prises pendant le confinement soulèvent de nombreuses interrogations quant à l’avenir du bureau et la place du télétravail, l’immobilier d’entreprise dresse le bilan de ces derniers mois. Et il est particulièrement sombre, comme le montre les chiffres présentés par le spécialiste du conseil en immobilier d’entreprise, JLL, le 7 juillet dernier.

Quelque 197 500 m ont été commercialisés au 2 trimestre 2020 en Île-de-France, un niveau historiquement bas. «  », explique Marie-Laure Leclercq De Sousa, Directrice du département Agence de JLL.

Sur les 6 premiers mois de l’année, seulement 667 500 m de bureaux ont été commercialisés. C’est 40 % de moins qu’au 1 semestre 2019. Et cela aurait pu être bien pire sans la transaction conclue entre Groupama et Total, portant sur 126 000 m au sein de la future tour The Link qui accueillera, dès 2025, le nouveau siège social du pétrolier.

Aucun segment n’a été épargné par la chute des commercialisations. Les petites et moyennes surfaces affichent un recul de 38 %, alors que les surfaces intermédiaires se replient de 41 %. Quant au segment des grandes surfaces, il accuse une baisse de 40 %, qui aurait avoisiné les -75 % sans la transaction Total au 1 trimestre 2020, rappellent les experts de JLL.

De même, le repli du marché locatif s’observe sur toutes les zones géographiques. La 1 Couronne est celle qui a le plus souffert, avec une baisse de 65 %. Le marché de Paris intra-muros recule de 48 %, le Croissant Ouest de 51 % et la 2 Couronne de 36 %.

Pour les prochains mois, le marché reste très incertain. Selon Marie-Laure Leclercq De Sousa, «  ».

Si le marché locatif est à la peine, celui de l’investissement résiste bien. Après un démarrage en trombe (5,1 Md€ investis au 1 trimestre), le deuxième trimestre s’est révélé satisfaisant compte tenu du contexte, avec 2,6 Md€ investis en Île-de-France. Sur l’ensemble du 1 semestre, le marché atteint les 7,7 Md€. Un chiffre, certes, en baisse de 25 % par rapport à la même période l’an passé. Mais le millésime 2020 est tout de même l’un des meilleurs des 10 dernières années et se situe, sur les 6 premiers mois, au-dessus de 26 % à la moyenne décennale. Tous les investisseurs n’ont donc pas mis leurs opérations entre parenthèses. 44 transactions ont même été recensées entre avril et juin 2020, dont 7 supérieures à 100 M€.



Retour aux actualités