Espace Experts-Comptables

Offrez-vous les avantages fiscaux,
le meilleur de la formation et de l’information

Actualités

Nous avons récolté 2,5 M€ pour les petits commerçants

Ce jeune entrepreneur a créé une plate-forme de soutien aux commerces fermés pendant le confinement. Interview de Jonathan Chelet, co-fondateur de PetitsCommerces.

avec Maxime Bedon, nous avons créé en 2017 la plate-forme PetitsCommerces pour aider les commerces de proximité et les artisans indépendants à mieux communiquer sur Internet, à améliorer leur visibilité grâce à des portraits mettant en valeur leur histoire, leur savoir-faire et leurs produits. Nous accompagnons 1 000 commerçants indépendants et 50 collectivités pour les aider à valoriser leur activité sur Internet.
Cela fait maintenant 4 ans que nous travaillons aux côtés des commerçants, que nous les aidons à mieux communiquer, à maintenir le contact avec leurs clients. Et là, brutalement, avec la crise du coronavirus, ils ont été contraints de fermer leurs portes et se sont retrouvés dans une impasse.

dès l’annonce du confinement, nous avons essayé de chercher des solutions pour les accompagner au mieux. Nous avons rapidement créé un petit guide pratique recensant toutes les aides accordées aux commerçants ainsi que les mesures d’hygiène et de sécurité à mettre en place pour ceux qui pouvaient ouvrir. Mais nous voulions les aider concrètement, financièrement, car leur principal problème était la gestion de leur trésorerie.
Nous avons donc eu l’idée, très simple, de permettre aux clients qui le souhaitaient de soutenir leurs commerçants de proximité en achetant un bon d’achat qu’ils pourraient utiliser une fois les commerces réouverts. Nous avons donc créé la plate-forme Soutien-Commerçants-Artisans.fr. Et, très rapidement, 8 000 commerçants, de tous secteurs, répartis sur l’ensemble du territoire, se sont inscrits. C’est la première fois, qu’en France, une plate-forme rassemble autant de commerces indépendants et de consommateurs.

très vite, les médias ont largement relayé cette initiative. Nous avons fait 2 JT de 20h sur TF1, nous sommes passé une dizaine de fois à la radio et plus de 100 articles dans la presse locale ont été consacrés à notre opération. Les consommateurs sont alors arrivés en masse sur notre plate-forme. Pendant toute la durée du confinement, nous avons eu 1 million de visiteurs uniques. C’est vraiment énorme ! Le succès de l’opération s’explique également par les nombreux partenaires institutionnels qui nous ont soutenus. Citons le ministère de l’Économie, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, le Conseil du Commerce de France… qui ont relayé notre initiative.

en tout, 40 000 clients ont acheté des bons d’achats sur notre plate-forme, pour un panier moyen de 62 €. Toute l’année, avec notre plate-forme PetitsCommerces, nous faisons de la pédagogie auprès des consommateurs. Nous leur expliquons l’importance de consommer localement, dans des commerces indépendants ayant un impact fort sur l’économie locale. Je pense que, pendant le confinement, les consommateurs ont réalisé que nous avions la chance d’avoir, en France, autant de commerces indépendants.
Il y a eu un véritable élan de solidarité de la part des consommateurs. Ce sont, ce que nous appelons, des « consomm’acteurs », des Français qui se sont engagés pour soutenir leurs commerces de proximité. Et cela nous rend très optimistes pour l’avenir. Cela a montré qu’il y a un vrai attachement des Français à leurs commerces.

nous travaillons toute l’année avec des commerçants. Notre job, c’est de les aider, de les valoriser. Nous sommes fils de commerçants et défendons avec force le petit commerce indépendant. Nous avons donc décidé de mettre en place cette plate-forme de façon totalement bénévole. Dans la somme reversée aux commerçants, nous avons juste déduit les frais bancaires qui ont permis aux consommateurs de payer en ligne.
Concrètement, lorsqu’un commerçant vendait 100 € de bons d’achat, nous lui envoyions 99 € la semaine suivante. Nous n’avons prélevé aucun frais de gestion, nous n’avons donc pas pris d’argent aux commerçants. Nous avons recruté 10 bénévoles. Nous étions donc 15 sur cette opération et avons travaillé 7 jours sur 7 pendant 50 jours. En moins de 2 mois, l’équipe a traité 20 000 e-mails et 2 000 appels.

en seulement 50 jours, les 8 000 commerçants inscrits sur la plate-forme ont réussi à collecter 2,5 M€ de bons d’achats. C’est énorme ! Une petite entreprise comme la nôtre a ainsi permis à quelques commerçants d’éviter la catastrophe. Nous n’en revenons toujours pas.
En termes de montants collectés, les librairies se sont particulièrement distinguées. Le record est détenu par un libraire situé dans une petite ville du Rhône, qui a été soutenu par 300 clients pour un total de 15 000 €. Plus globalement, les commerces qui ont le plus vendus sont ceux qui ont fortement communiqué sur l’initiative, qui avaient déjà une communauté de clients sur les réseaux sociaux, qui envoyaient des e-mailing…
Cela nous a profondément conforté sur ce que nous faisons au quotidien chez PetitsCommerces, sur l’importance d’aider les commerçants à communiquer et créer du lien avec les consommateurs.

avec cette initiative, nous avons pu montrer notre savoir-faire à des milliers de commerçants et plusieurs centaines de collectivités. Cela va, je pense, accélérer le développement de notre plate-forme, aussi bien en direction des commerçants, mais également des collectivités, celles qui s’engagent pour soutenir leurs commerces et revitaliser leur centre-ville.

le petit commerce de proximité est en difficulté de manière générale, ce n’est pas nouveau. Mais la crise du coronavirus a montré l’attachement des consommateurs à leurs commerces de proximité et cela nous rend très optimistes pour l’avenir.
Mais, pour assurer leur pérennité dans un contexte incertain, il va falloir que les commerçants communiquent encore plus sur la qualité, le savoir-faire, le conseil et qu’ils le fassent savoir. Et nous sommes là pour les aider.






Retour aux actualités