Offrez-vous les avantages fiscaux,
le meilleur de la formation et de l’information

Actualités

Boom en trompe-l’œil des permis de construire

Le nombre de logements autorisés a progressé de plus de 16 % sur un an à fin mai 2022. Un sursaut exceptionnel, lié surtout à l’arrivée de la nouvelle réglementation RE 2020.

Le nombre de permis de construire accordés atteint des records sur les derniers mois. À fin mai 2022, 502 800 logements ont été autorisés à la construction sur 12 mois glissants, selon les données du ministère de la Transition écologique. C’est 70 900 de plus que sur la même période un an plus tôt, soit une hausse de 16,4 %. Entre juin 2021 et mai 2022, les autorisations ont même été 9 % supérieures à leur niveau durant les 12 mois précédant la crise sanitaire, de mars 2019 à février 2020. Les délivrances de permis de construire ont décollé aussi bien pour les logements collectifs qu’individuels. Elles enregistrent respectivement une croissance de 15 % et 18 % sur un an.

La hausse a été particulièrement forte en début d’année. En février et mars 2022, les autorisations ont atteint des chiffres exceptionnels, proches de 50 000 logements par mois. Par la suite, le rythme a quelque peu faibli, tout en restant à un niveau élevé.

Mais à y regarder de plus près, ces statistiques au beau fixe ne sonnent pas totalement comme un rebond de la construction résidentielle. En fait, ils reflètent surtout un effet d’aubaine lié à l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation 2020, la RE 2020, en janvier 2022. De crainte de voir leurs coûts de construction s’envoler face aux nouvelles exigences réglementaires, beaucoup de promoteurs et autres professionnels de la construction ont déposé leur demande de permis en fin d’année 2021, juste avant l’application de la réglementation. Il s’en est suivi une hausse hors-norme du nombre de dossiers traités les mois suivants.

Du côté des mises en chantier, les chiffres sont nettement moins euphoriques. Au cours des 12 derniers mois, 388 300 logements ont été commencés, soit 2 000 de plus (+0,5 %) que lors des 12 mois précédents. Le niveau d’activité est également légèrement plus haut qu’avant la crise sanitaire. Le nombre de logements commencés entre juin 2021 et mai 2022 a été 1,4 % plus élevé que durant les 12 mois précédant le début de la pandémie.



Retour aux actualités